Aller au menu Aller au contenu

À l'assaut des grands espaces américains

Restées longtemps à l’écart de la colonisation et de la civilisation, les Amériques sont finalement des territoires relativement jeunes, expliquant que d’immenses espaces sauvages restent encore inhabités. D’un côté se sont construites de vraies mégapoles urbanisées à outrance comme Los Angeles, Sao Paulo ou Mexico City, tandis que de l’autre des terres d’une incroyable beauté demeuraient préservées. C’est ce qui a fait de ces grands espaces américains un formidable biotope planétaire, et une incroyable terre d’aventure pour les touristes amateurs de nature, de liberté ou de sites naturels hors norme. Petit survol d’espaces naturels à la hauteur du continent américain, marqué par la démesure de ses parcs nationaux et de ses grands espaces.

 

Les grands espaces américains, une palette de couleurs incroyables

 

Les grands espaces américains, c’est d’abord un incroyable dégradé de couleurs et de coloris, offrant un tableau que même les plus talentueux des peintres n’arriveraient pas à reproduire. Car chaque paysage, chaque site, apporte ses nuances avec des reflets subtils variant au cours de la journée. La lumière y est parfois magique, tantôt lumineuse sur une plage de Californie près de Santa-Barbara, tantôt sur les hauts plateaux chiliens peuplés de flamants roses au bord de lagunes colorées.

 

D’un côté, il y a le vert puissant de ces forêts immenses qui maillent le continent, allant des étendues de séquoias de la Californie à la jungle tropicale de l’Amazonie, en passant par les immenses forêts de conifères de l’Est du Canada. Certaines abritent un biotope d’une incroyable diversité, comme les Parcs Nationaux du Costa-Rica, ou encore l’incroyable jungle du delta de l’Orénoque au Venezuela.

 

De l’autre, il y a la chaleur du rouge et des dégradés de jaune, qu’on retrouve de l’Ouest Américain jusqu’au désert du Mexique, des montagnes colorées de Dali en Bolivie au Désert de l’Atacama, ou encore au Chili ou au Nord de l’Argentine.   

 

Ces endroits magiques voient leur teinte fluctuer avec le soleil, notamment à l’aube quand les premiers rayons commencent à illuminer ces panoramas uniques.

Les Amériques, une terre de feu et de glace

 

Nul besoin d’aller au bout de la Patagonie jusqu’à Ushuaia pour découvrir que visiter l’Amérique, c’est aussi choisir des pays de feu ou de glace.

 

De la chaleur ensoleillée de la Floride avec ses keys argentés, aux grands espaces enneigés du Québec ou de l’Alaska, c’est l’incroyable diversité des écosystèmes qui se dévoile aux yeux du voyageur enthousiaste.

 

Les vacanciers choisissant certaines destinations, comme le Chili ou l’Argentine, peuvent ainsi passer en quelques heures du désert à un paysage somptueux fait de glaciers majestueux et d’icebergs dérivant sur l’eau. Le bruit des blocs de glace qui s’effondrent dans l’eau rappelle la puissance et la force de cette nature omniprésente.

 

L’Amérique du Nord est aussi un endroit parfait l’hiver pour partir à l’assaut de ces grands espaces, à motoski ou en traineaux de huskys. Dormir dans un igloo au Québec ou admirer les aurores boréales qui embrasent le ciel de l’Alaska restent des moments magiques.

 

Le contraste est parfois tellement saisissant qu’aux inter-saisons, des parcs comme ceux de Yosemite ou Yellowstone peuvent voir le soleil chauffer puissamment d’un côté, avec certaines de leurs entrées encore fermées par des cols enneigés sur un autre versant.

 

C’est d’ailleurs pourquoi un road-trip en Amérique doit toujours s’organiser en amont. Sans galvauder le terme, les routes de Patagonie ou la Denali Highway en Alaska (asphaltée seulement sur 15 %) sont des routes scéniques de toute beauté conduisant au bout du monde, loin de la civilisation, pour un dépaysement complet.

Des plaines à perte de vue jusqu'aux montagnes qui tutoient le ciel

 

Les grands espaces américains sont évidemment la promesse de paysages très variés, si bien que tout vacancier pourra trouver une région qui lui plait. Beaucoup de sites exceptionnels d’ailleurs, sont classés : sur les 218 sites du Patrimoine Naturel de l’UNESCO, 38 sont en effet situés en Amérique latine et 22 en Amérique du Nord !

 

Ce vrai travail de préservation a permis d’ailleurs de sauver des grands espaces exceptionnels, considérés un temps comme étant officiellement en péril, tels que le Parc de Yellowstone aux USA, les Chutes d’Iguaçu au Brésil, les Iles Galápagos en Equateur ou encore le parc naturel Los Katios en Colombie.

 

Il y en a pour tous les goûts et toutes les envies ! Des montagnes de l’incroyable Cordillère des Andes aux plaines de Minneapolis avec ses 10 000 lacs ; des marais des Everglades en Floride aux terres infinies de la Patagonie ; de l’immensité de la forêt Amazonienne aux beautés des Rocheuses Canadiennes ou américaines ; vous trouverez forcément la destination qu’il vous faut !

 

Quoi de plus magique que ces monts encore enneigés à leur sommet, qui se reflètent dans le bleu turquoise du Lac Moraine dans l’Ouest Canadien, ou dans le rose parfois carmin de la Laguna Colorada en Bolivie ?

 

Lors de votre découverte des grands espaces américains, ne manquez pas non plus tout le patrimoine naturel marin. Entre Pacifique et Atlantique, des Galápagos à Hawaï en passant par les multiples îles des Caraïbes : de nombreux endroits sont encore préservés. Marquée tantôt par les éruptions volcaniques comme à Hawaï ou aux Galápagos, tantôt par des lagons aux eaux turquoise ourlées de sable blanc, comme dans les Iles Vierges Britanniques, la nature sauvage est toujours saisissante.

 

Découvrez d'autres articles sur mesure

Quel Road Trip choisir aux États-Unis ?

Terre de liberté et de grands espaces, les États-Unis font partie de ces pays qui se visitent en avalant les kilomètres, pour découvrir des paysages mythiques et non moins fascinants. De Jack Kerouac à Bagdad Café, de John Steinbeck à Easy Rider, ces grandes échappées routières font partie de l’imaginaire et de la culture nord-américaine, où les pick-up rehaussés, les motos chromées, les longs semi-remorques et les vans restent des objets cultes. Visiter les États-Unis en road-trip reste donc une expérience des plus complètes pour s’imprégner encore mieux de l’histoire du pays, toutes les régions ou presque proposant leurs routes de légende.Route 66, la "Mother Road" des USA     À tout seigneur tout honneur, difficile de ne pas commencer par la mère de toutes les routes, pour reprendre l’expression de Steinbeck : la célèbre route 66. Cet itinéraire mythique et longiligne déverse ses 3940 km d’asphalte d’est en ouest, des gratte-ciels de Chicago aux plages de rêve de Santa-Monica... Que voir en choisissant un road-trip sur la route 66 aux USA ?   Même si elle n’a plus d’existence légale, la légendaire route 66 résume à elle seule toute l’histoire des États-Unis : des ex-stars de la Country dans le Missouri aux descendants des cowboys en Oklahoma, des fermiers de l’Illinois aux chercheurs de terre promise en Californie, elle promet des rencontres inoubliables et des paysages à couper le souffle. Villes immenses, rivières paisibles, réserves protégées, déserts rugueux rougeoyants et autres vieux motels s’enchaînent dans une incroyable impression de liberté et de dépaysement, à la découverte de panoramas nouveaux, nous paraissant pourtant si familiers.   S’il existe bien quelques incontournables – la fascinante Chicago, le Painted Desert en Arizona avec sa forêt pétrifiée et ses couleurs envoûtantes, la ville fantôme de Calico en Californie et son atmosphère nostalgique, le Bagdad Café à New Berry Springs à l’ambiance simplement unique, ou encore la vivifiante côte californienne – les points d’intérêt ne manqueront pas le long de ce road-trip.   De nombreuses œuvres d’art honorent désormais la route 66, la plus connue et la plus symbolique étant sans conteste Cadillac Ranch au Texas, succession de dix Cadillac plantées à la verticale dans le sol, comme les arbres mécaniques d’une société où la voiture reste un objet culte.Comment faire un road-trip sur la route 66 aux USA ?   Il faut un minimum de 18 jours pour parcourir le trajet dans son intégralité. Mais vous pouvez aussi l’organiser en tronçons. Évitez si possible l’hiver, car certaines routes sont peu praticables, ainsi que le cœur de l’été (juillet-août), où les 40° peuvent vite devenir plombant.     L’itinéraire se fait idéalement d’est en ouest, mais les locations sont parfois moins chères en one-way dans le sens opposé.     En saison, il est plus sage de réserver. Mais il existe tout au long de la route 66 une multitude de petits motels typiques pour vivre à 100 % l’American way of life. Au style fifties ou sixties, replongez-vous dans la grande époque de l’automobile !     Le petit plus consiste à louer une Harley Davidson pour se transformer en rider, à avaler l’asphalte sous une chaleur et une lumière dignes d’un film d’Hollywood.      Pour organiser votre road-trip sur la Route 66, n’hésitez pas à contacter Karen, notre spécialiste Etats-Unis qui sera ravie de vous organiser le plus beau des voyages ! Un road trip côté Est pour découvrir la Floride     Avec ses eaux cristallines et ses températures incroyablement douces, la Floride se prête particulièrement bien à un road-trip pour rejoindre Orlando à Key-West, avec la possibilité d’une boucle pour remonter ensuite à son point de départ via Les Everglades et l’île de Sanibel. Seul ou en famille, voilà un road-trip incroyable pour découvrir la Gold Coast américaine !Que voir en choisissant un road trip en Floride ?   La Highway One, qui traverse les USA du nord au sud s’étend au total sur 3813 km. Sa borne 0 est située dans la ville de Key West, et vous traverserez 15 États jusqu’au Canada !   La partie la plus magique en Floride reste son extrémité sud, l’Overseas Highway, une succession de ponts permettant d’embrasser tout l’archipel des keys avec ses dégradés de vert et de turquoise, et dont les eaux cristallines invitent au farniente ou au snorkeling.   Au nord de Miami l’envoûtante, Orlando et Cap Canaveral s’imposent comme incontournables, tandis que Key Largo et Key West au sud, se présentent comme deux lieux de villégiature à la renommée largement méritée.      Sur la côte ouest, Crystal River est inoubliable pour une expérience unique : la possibilité de nager avec des lamantins en milieu sauvage.     Comment faire un road trip en Floride ?   Comptez une semaine si vous vous contentez de Miami et des Keys ; deux si vous envisagez une boucle plus complète pour visiter la Floride plus profondément. C’est une région fortement ensoleillée lui ayant valu son surnom de Sunshine State, mais veillez à éviter la période humide de mai à octobre, et notamment la fin de l’été ou les tempêtes sont fréquentes.     Le must consiste à effectuer ce road-trip en décapotable, dans le pur esprit Miami !Un road trip côté Ouest pour découvrir l'ouest américain et les parcs nationaux     S’il existe une région des États-Unis qui symbolise à elle seule les grands espaces, c’est bien l’ouest américain, avec des endroits mythiques comme Monument Valley ou le Grand Canyon du Colorado ! Les parcs nationaux sont d’une telle richesse qu’il est d’ailleurs impossible de tous les découvrir en un seul voyage. Attachez vos ceintures, le must américain vous attend. Que voir en choisissant un road trip dans l'Ouest Américain ?   Résumer l’ouest américain en quelques mots est impossible, tant ses sites sont variés ! Rien de commun en effet entre les séquoias géants de Yosemite, et la terre rouge sacrée des réserves Navajo de Monument Valley. Rien de commun non plus entre le bleu profond du Lake Powell, et les magnifiques dégradés de rouge et d’ocre de Bryce Canyon ou de Zion, ni même entre les maisons victoriennes de San Francisco et les splendides propriétés de Beverly Hills. C’est pourtant tout ça, l’Ouest américain ! L’alliance de la nature et de la démesure, permettant de passer en quelques heures du silence de la Vallée de la Mort à la folie de Las Vegas.     Choisir un road-trip dans l’ouest américain, c’est la certitude de vivre la liberté du rêve US, en parcourant à son rythme quelques-unes des plus belles routes scéniques du monde. Découvrez la California Dream Highway pour longer le Pacifique et ses falaises parfois impressionnantes ; sillonnez la Monument Valley Scenic Drive, où l’incroyable coucher de soleil prend la couleur de la terre, semblant toucher les mesas sacrées dressés vers le ciel tout en adoptant leur couleur…    Comment faire un road trip en Californie ou dans l'Ouest Américain.   Un road-trip en Californie ou dans l’ouest américain doit bien se préparer. Il vous faut en effet bien apprécier les distances en fonction du temps dont vous disposez. De plus, l’offre d’hébergement, notamment dans les Parcs Nationaux en haute saison, se remplit très vite. D’où l’intérêt d’avoir recours à un spécialiste.      Côté saisonnalité, ce road-trip peut s’organiser toute l’année, sauf l’hiver où certaines routes du Parc Yosemite sont enneigées. L’idéal reste la période de mai à octobre, avec toutefois des températures très chaudes en juillet-août notamment du côté de la Death Valley. Un road trip pour les amoureux de la musique : La route du Blues ou Blues Highway 61   Outre ces quelques routes mythiques, les États-Unis offrent bien d’autres possibilités en matière de road-trip, tant l’automobile fait partie du mode de vie ! Même Bob Dylan, dans son album Highway 61, a contribué au mythe de certains trajets, à l’instar de la route du blues, qui file sur 1600 km de Chicago à la Nouvelle Orléans.     Longeant le Mississippi au cœur de l’Amérique profonde, la Highway 61 s’étend officiellement de Wyoming (Minnesota) à La Nouvelle-Orléans (Louisiane), en traversant quelques-unes des villes plus mythiques des amoureux de jazz, de country, de rock ou de blues. Saint-Louis, Memphis ou Nashville sont autant de cités où la culture musicale est encore puissante, sur la trace de chanteurs légendaires encore célébrés sur place, dans des clubs où les soirées s’écoulent dans une atmosphère joyeuse et bon enfant.     Plus qu’un pèlerinage musical, la Route du blues, est aussi une découverte de l’histoire américaine et de l’esclavage, célébrant cette musique créée par les Afro-américains travaillant dans les champs de coton pour se faire entendre.     Choisir ce road-trip aux États-Unis est aussi un moyen de comprendre, à travers l’histoire ancienne, ce qui fait aujourd’hui encore toute l’âme et la culture des USA, un pays symbole de liberté, marqué aussi par sa complexité.Un road trip sur la Pacific Coast Highway US1 - De San Francisco à Los Angeles   L’une des plus belles routes panoramiques au monde, qui longe la côte Californienne.    Elle offre des vues incroyables sur l'océan Pacifique, le long des forêts de séquoias et serpente en pleine nature. Cette zone côtière se distingue par des falaises qui tombent à pic dans le Pacifique.     Le trajet, du nord au sud de la Californie, par exemple de San Francisco à Los Angeles, pour être du bon côté de la route, et ainsi avoir les nuances de bleu de l’océan directement à votre droite, en suivant la route côtière, la Pacific Coast Highway n°1, est une expérience inoubliable. Que voir en choisissant un road trip de San Francisco à Los Angeles ?   Au départ il y a San Francisco, un passage obligé dans tout voyage en Californie, ne serait-ce que pour admirer son célèbre Golden Gate dont les deux tours émergent, en été, d’une mer de brouillard.   Passage ensuite par Monterey, la station balnéaire de San Francisco. Une péninsule dans le Pacifique.    Passage obligé ensuite par Carmel,    Puis Big Sur, avec le Bixby Creek Bridge emblème de la Highway 1.  Big sur est l’une des perles de la Côte Ouest.  Spectaculaires reliefs découpés, forêts de séquoias, falaises abruptes qui se jettent dans l'océan, torrents… Le parc national de Big Sur est l'endroit rêvé pour tous les amateurs de nature sauvage.   Halte obligée au Julia Pfeiffer Burns State Park, un endroit paradisiaque. Un vrai paysage de carte postale, avec ses pins, sa plage de sable fin, sa cascade s’écoulant dans la mer….      Plus au sud, faites une halte dans la Riviera Américaine, et la fameuse Santa Barbara.    Continuez vers Palm Springs, et petit arrêt à Joshua Tree !      Toujours par la Côte, rejoignez ensuite les plages du quartier de Santa Monica à Los Angeles.Et vous, quel sera votre prochain road-trip ? Quelle aventure choisissez vous ?      Pour parcourir les routes mythiques des Etats-Unis, n’hésitez pas à contacter Amériques Aventure.      Plus d’infos : info@ameriques-aventure.com
Demander un devis
Nous vous recontactons, à la vitesse de la lumière !
Newsletter Amériques Aventure
Je m’abonne à la newsletter (une par mois) et je reste informé(e) des nouveautés